Parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer
Présentation des photomontages
Le Projet de Courseulles-sur-Mer
Localisation du projet : Calvados
Nombre d'éoliennes : 75
Distance entre éoliennes : environ 1 kilomètre
Puissance : 450 mégawatts
Production estimée : 1500 gigawattheures par an, soit la consommation annuelle en électricité de 630 000 habitants.
EDF-En WPD DONG
Photomontages

L’ensemble des photomontages ont été réalisés avec le plus grand soin et rassemblés dans un « Livret de photomontages » mis à disposition lors de chaque réunion du débat public. Cette application Internet reprend le contenu de ce livret en l’adaptant à une visualisation par ordinateur afin que de vous apporter une lecture aussi réaliste que possible de l’installation des 75 éoliennes du projet éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer.

Le photomontage est un outil utile pour évaluer les impacts visuels, mais il a ses limites. En effet, les photomontages représentent l’impact visuel potentiel des éoliennes dans les conditions météorologiques de la photographie utilisée, depuis un point de vue particulier, avec une orientation des nacelles définie. La visibilité des détails est limitée par la capacité des systèmes de reprographie et par la taille des photomontages. Enfin, une photographie ne permet pas de reproduire les aspects dynamiques des éoliennes et du paysage. Le photomontage doit être observé selon les recommandations de lecture.

Méthodologie

Photographies
Les photographies ont été réalisées à l’aide d’un appareil photographique numérique reflex plein format 36MPx, équipé d’un objectif à focale fixe de 50mm. La précision des prises de vues est assurée par l’utilisation d’un pied photo équipé d’une tête panoramique avec rotation par cran de 24° et d’un niveleur trois points. La position du point de vue a été précisément déterminée par GPS et validée sur cartographie. La date et l’heure des prises de vues ont été enregistrées. Les prises de vues ont été réalisées dans de bonnes conditions de visibilité afin de maximiser la perception visuelle du parc.

Photomontages
Pour chaque point de vue, plusieurs séries de 15 photographies ont été assemblées pour former une vue à 360°. Les assemblages ont été réalisés a l’aide d’un logiciel spécialisé (Hugin). La projection utilisée est cylindrique. Le travail de recalage et de photomontage a été réalisé à l’aide d’un logiciel spécialisé en photomontages éoliens (windfarm r4.2 Resoft). Chacune des vues 360° sélectionnées a fait l’objet d’un recalage sur la base des éléments visibles dans l’image. Le recalage consiste à positionner la vue panoramique dans un système 3D afin que les éléments photographiés se placent exactement aux endroits où ils se situent dans le modèle 3D. Les vues panoramiques 180° sont extraites de cet assemblage 360°. Le modèle numérique 3D utilisé tient compte de la courbure terrestre et utilise la topographie IGN (bdalti50) et/ou SRTM (3"┬ád’arc).

Pour simuler l’effet de la marée sur la perception des éoliennes, la topographie a été adaptée afin de permettre la variation relative de l’altitude du point de vue par rapport au niveau de la mer. La hauteur des éoliennes a été modifiée selon les mêmes variations, afin que sa hauteur émergée évolue avec la marée (Pour Courseulles-sur-Mer le marnage moyen est de 7.68m).

Le rendu des éoliennes varie en fonction de l’orientation solaire au moment des prises des vues (la position solaire est prise en compte par le logiciel), ainsi que de différents paramètres simulant le type de lumière (ensoleillé, nuageux, couvert,...). Dans les situations où la visibilité est limitée, les éoliennes ont été maintenues visibles pour une meilleure lisibilité du photomontage. Les photomontages de nuit sont réalisés sur la base du recalage des mêmes vues de jour. Pour les photomontages de nuit, un point lumineux rouge et son halo ont été ajoutés au sommet de leur nacelle, conformément à la réglementation en vigueur en matière de balisage des éoliennes terrestres.

Lecture

Pour reconstituer une perception proche de la réalité, malgré un affichage plan, il est recommandé de limiter le champ visuel à 60 degrés(1). Vous serez amené(e) à déplacer l'image horizontalement, comme si vous tourniez la tête pour observer les différents secteurs du panorama. Vous devez également respecter la distance d'observation, qui est relative à la taille et à la résolution de votre écran (cette distance est indiquée sous chaque photomontage). Dans cette situation, les échelles sont correctes et l’image ainsi perçue pourrait se superposer à la vue réelle.

(1) Guide de l'étude d'impact 2011 du MEDDTL

Géophom

Geophom est une entreprise indépendante dont la seule activité est de produire des photomontages éoliens, principalement dans le cadre de l’instruction des projets éoliens. Geophom s’appuie sur une expérience de plus de 10 ans dans le photomontage éolien. Son expertise en photomontage éolien terrestre et offshore est reconnue par de nombreux acteurs de la filière éolienne.